Vous Cherchez un Ostéopathe pour le traitement de vos Coudes a Lyon ?

Ostéopathe pour les coudes a Lyon. Comment ça marche ?

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O. À LYON

Votre ostéopathe pour les coudes à Lyon utilise des techniques manuelles pour diagnostiquer et traiter les douleurs et les troubles fonctionnels des coudes. Les techniques utilisées peuvent inclure des manipulations articulaires, des mobilisations des tissus mous, des techniques musculaires. L‘ostéopathe pour les coudes peut également enseigner aux patients des exercices de renforcement et d’étirement pour améliorer la fonction de leur coude et prévenir les récidives. Les patients peuvent consulter un ostéopathe pour les coudes pour des problèmes tels que les douleurs articulaires, tendineuses, liées à l’utilisation excessive du coude, les douleurs liées à des traumatismes, les douleurs liées à des maladies dégénératives, les douleurs liées à des troubles neurologiques…

Le coude

Le coude relie le bras à l’avant-bras. Il permet le réglage de la longueur du membre supérieur via sa flexion/extension. Le coude tend à s’associer à l’épaule pour les gestes de force et avec la main pour les gestes fins

C’est une articulation complexe unifiant l’humérus (os du bras) aux deux os de l’avant-bras, l’ulna et le radius.

Ses deux fonctions principales sont la flexion/extension et la pronosupination (mouvement de rotation permettant, en position anatomique, d’orienter la paume de la main vers l’avant ou l’arrière).

L’humérus et l’ulna auront pour principale fonction les mouvements de flexion extension, l’humérus et le radius celle de la rotation

Au niveau musculaire, on retrouve quatre groupes principaux.

  • Les fléchisseurs du coude (le brachial, le biceps, mais aussi le brachio-radial et dans les mouvements fins le rond pronateur).
  • Les extenseurs du coude (triceps, aidé par l’enconé).
  • L’extension du poignet, des doigts et la supination sont assurées par les épicondyliens
  • La flexion du poignet, des doigts et la pronation par les épitrochléens.

Le coude est couplé avec l’épaule pour les travaux de force (tracter, pousser) et avec la main pour ceux de finesse (extension-supination et flexion-pronation). Il est intimement lié avec la main.

Les différentes pathologies et symptômes retrouvés généralement au niveau du coude amenant les patients à consulter les médecins, kinésithérapeutes, ostéopathes… (liste non exhaustive) :

  • Les épicondylites (tennis elbow) : inflammation créant une douleur dans la zone d’insertion proximale des muscles épicondyliens (extenseurs) au niveau de la face externe du coude et pouvant se propager sur l’avant-bras. On retrouve ce genre de pathologie notamment chez les personnes effectuant des gestes répétitifs et/ou en force des type serrage de manche comme les raquettes ou les outils, des mouvements de pronosupination en force, l’exposition aux vibrations (marteau-piqueur).
  • Les épitrochléites : inflammation créant une douleur dans la zone d’insertion proximale des épitrochléens (fléchisseurs)
  • L’arthrose, souvent chez les anciens sportifs comme chez les judokas. Elle provoque des douleurs latérales, un épanchement articulaire…
  • Les fractures (notamment de l’olécrane, la « pointe » du coude) et fractures de fatigue.
  • Syndrome des muscles pronateurs (le nerf médian se retrouve comprimé en regard du muscle rond pronateur) mimant un pseudo syndrome du canal carpien.
  • Syndrome canalaire du nerf radial (compression en regard de l’arcade du muscle supinateur) créant des douleurs sur les faces externes de l’avant-bras et du coude lors des mouvement d’extension du poignet et des doigts l’avant-bras en supination. Les douleurs ont généralement une recrudescence nocturne.
  • Syndrome de compression du nerf médian : très proche du syndrome du canal carpien, créant des faiblesses voire paralysies sur les muscles innervés par le nerf médian.
  • Syndrome des loges : les muscles de l’avant-bras étant enveloppés dans des aponévroses, il peut survenir suite à un traumatisme musculaire par exemple. Une augmentation de la pression dans la loge aponévrotique contenant les muscles provoquera une douleur aigue (urgence chirurgicale) ou chronique.
  • Hygroma : le gonflement d’une bourse située en arrière du coude donnera une tuméfaction ronde caractéristique.

Votre ostéopathe, lors de votre prise en charge, réalisera une anamnèse (questions en rapport avec votre plainte) et un examen clinique afin d’obtenir un diagnostic d’exclusion puis de vous traiter et/ou vous référer si cela est nécessaire.

Quelles sont les techniques d’ostéopathie couramment utilisées pour traiter les Coudes ?

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O. À LYON

Les techniques d’ostéopathie couramment utilisées pour traiter les coudes incluent les manipulations articulaires, les mobilisations des tissus mous comme le traitement des fascias, un travail musculaire, d’étirements comme de contractions… Les manipulations articulaires visent à améliorer la mobilité des articulations du coude. Les mobilisations des tissus mous ont pour but de réduire la tension et l’inflammation des muscles et des tendons, les techniques musculaires servent à étirer, inhiber ou activer un muscle ou un groupe musculaire afin de faciliter la mobilisation de l’articulation. Enfin, les conseils aux patients tel que l’explication des gestes qui peuvent aggraver ou soulager les problèmes et l’enseignement d’exercices de renforcement et d’étirement pour améliorer la fonction du coude et prévenir les récidives.

Foire aux questions / questions fréquentes

Nous répondons à vos problèmes de santé tout en vous apportant le bien-être dans votre santé.

Quelles sont les différentes pathologies et symptômes ?

Les différentes pathologies et symptômes retrouvés généralement au niveau du coude
amenant les patients à consulter les médecins, kinésithérapeutes, ostéopathes… (liste non exhaustive) :

– Les épicondylites (tennis elbow) : inflammation créant une douleur dans la zone d’insertion proximale des muscles épicondyliens (extenseurs) au niveau de la face externe du coude et pouvant se propager sur l’avant-bras. On retrouve ce genre de pathologie notamment chez les personnes effectuant des gestes répétitifs et/ou en force des type serrage de manche comme les raquettes ou les outils, des mouvements de pronosupination en force, l’exposition aux vibrations (marteau-piqueur).
– Les épitrochléites : inflammation créant une douleur dans la zone d’insertion proximale des épitrochléens (fléchisseurs)
– L’arthrose, souvent chez les anciens sportifs comme chez les judokas. Elle provoque des douleurs latérales, un épanchement articulaire…
– Les fractures (notamment de l’olécrane, la « pointe » du coude) et fractures de fatigue.
– Syndrome des muscles pronateurs (le nerf médian se retrouve comprimé en regard du muscle rond pronateur) mimant un pseudo syndrome du canal carpien.
– Syndrome canalaire du nerf radial (compression en regard de l’arcade du muscle supinateur) créant des douleurs sur les faces externes de l’avant-bras et du coude lors des mouvement d’extension du poignet et des doigts l’avant-bras en supination. Les douleurs ont généralement une recrudescence nocturne.
– Syndrome de compression du nerf médian : très proche du syndrome du canal carpien, créant des faiblesses voire paralysies sur les muscles innervés par le nerf médian.
– Syndrome des loges : les muscles de l’avant-bras étant enveloppés dans des aponévroses, il peut survenir suite à un traumatisme musculaire par exemple. Une augmentation de la pression dans la loge aponévrotique contenant les muscles provoquera une douleur aigue (urgence chirurgicale) ou chronique.
– Hygroma : le gonflement d’une bourse située en arrière du coude donnera une tuméfaction ronde caractéristique.

Votre ostéopathe, lors de votre prise en charge, réalisera une anamnèse (questions en rapport avec votre plainte) et un examen clinique afin d’obtenir un diagnostic d’exclusion puis de vous traiter et/ou vous référer si cela est nécessaire.

L'ostéopathie pour les coudes est-elle efficace ?

Il y a des preuves scientifiques qui montrent que l’ostéopathie peut être efficace pour traiter les douleurs et les troubles fonctionnels des coudes. Cependant, il est important de noter que l’efficacité de l’ostéopathie pour les coudes dépend de nombreux facteurs, tels que la cause de la douleur, la gravité de la condition, la durée de la douleur et les antécédents médicaux du patient. Dans certains cas, l’ostéopathie peut aider à soulager la douleur et à améliorer la fonction des coudes, mais il peut être nécessaire de combiner l’ostéopathie avec d’autres traitements pour obtenir les meilleurs résultats. Il est donc important de consulter un ostéopathe pour obtenir un avis professionnel et un plan de traitement adapté à vos besoins.

Y a-t-il des risques associés à l'ostéopathie pour les coudes ?
Il est généralement considéré que l’ostéopathie est une thérapie sûre pour traiter les douleurs et les troubles fonctionnels des coudes. Cependant, comme pour tout traitement médical, il existe certains risques associés à l’ostéopathie pour les coudes. Les risques les plus fréquents sont les douleurs temporaires après la séance, ou des ecchymoses ou des bleus causés par les manipulations. Il est important de noter que ces effets secondaires sont généralement temporaires et disparaissent dans les jours qui suivent la séance. Il est important de discuter avec votre ostéopathe des risques potentiels liés à votre condition et de vous assurer que vous êtes en bonne santé pour recevoir des soins ostéopathiques. Il est également important de signaler à votre ostéopathe tout problème de santé ou de médicament que vous prenez, pour éviter toute interaction ou contre-indication.
Quels sont les exercices de renforcement ?

Un ostéopathe pour les coudes peut enseigner des exercices de renforcement et d’étirement pour améliorer la fonction des coudes. Les exercices de renforcement visent à renforcer les muscles qui entourent le coude, tels que les biceps, les triceps et les muscles de l’avant-bras. Les exercices d’étirement visent à augmenter la flexibilité des muscles et des tendons qui entourent le coude. Les exercices peuvent être adaptés en fonction de la condition spécifique et de la gravité de la douleur. Les exemples d’exercices de renforcement pour les coudes peuvent inclure : les extensions de coude, les flexions de coude, les rotations de coude et les levés de poids.
Les exemples d’exercices d’étirement pour les coudes peuvent inclure : les étirements des triceps, des biceps, des muscles de l’avant-bras et les étirements passifs de l’articulation du coude. Il est important de noter qu’il est important de suivre les instructions de l’ostéopathe pour bien réaliser les exercices, et de ne pas forcer sur les articulations pour éviter toute douleur ou aggravation des douleurs.

Blog Ostéopathe pour les Coudes a Lyon

Contact / Rendez-vous

Vous souhaitez prendre rendez-vous ou rentrer en contact avec notre cabinet d'osthéopatie ?

Téléphone

04 72 37 29 74

Adresse

162 Rue Cuvier, 69006 Lyon

Mail

contact@mon-osteo-lyon.fr

10 + 7 =