Vous Cherchez un Ostéopathe pour le traitement du Bruxisme a Lyon ?

Bruxisme et l’accompagnement d’un ostéopathe. Comment ça marche ?

 

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O.  À LYON

Le bruxisme est un trouble comportemental caractérisé par le serrement de la mâchoire et parfois le grincement des dents. Il peut endommager les dents et les articulations temporo-mandibulaires, mais aussi causer des douleurs faciales, des maux de tête, des cervicalgies voire des dorsalgies et lombalgies.

L’ostéopathie peut aider à soulager les symptômes du bruxisme en s’occupant des tensions musculaires et articulaires causées par ce trouble.

Le traitement ostéopathique comprend des techniques fasciales, musculaires, qu’il s’agisse d’étirements/contractions/mobilisations pour obtenir une action neurologique, mais aussi des techniques articulaires douces, au niveau des articulations de la mâchoire, du rachis, de la ceinture scapulaire ou pelvienne…

Cet ensemble d’action a pour but de réduire la douleur et d’améliorer la mobilité de la mâchoire.

Il est important de consulter un ostéopathe qualifié pour un traitement efficace.

Quelles sont les techniques d’ostéopathie couramment utilisées pour traiter le bruxisme?

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O. À LYON

Les techniques d’ostéopathie couramment utilisées pour traiter le bruxisme incluent la manipulation manuelle, la thérapie crânienne et la thérapie myofasciale. La manipulation manuelle consiste à utiliser des techniques douces pour mobiliser les articulations et les muscles de la mâchoire, du cou, des cervicales ou toute autre région du corps en lien avec votre problème. La thérapie myofasciale vise à relâcher les tensions des muscles et des fascias qui entourent la mâchoire. Ces techniques peuvent aider à réduire les symptômes et à améliorer la mobilité de la mâchoire. La thérapie crânienne vous permettra de relâcher les tensions, le bruxisme étant souvent en lien avec le stress.

Foire aux questions / questions fréquentes

Nous répondons à vos problèmes de santé tout en vous apportant le bien-être dans votre santé.

C'est quoi le Dysfonctionnement de l’Appareil Manducateur ?

Les craquements, grincements, douleurs de la mâchoire, les acouphènes deviennent de plus en plus fréquents. Les symptômes associés peuvent devenir très handicapants au quotidien. Manger, parler peut devenir difficile, la sensation d’une tension permanente dans la zone maxillo-faciale sans pouvoir trouver de position de repos… Il peut alors en découler nombre de compensations amenant un large éventail de symptômes.

LE CRAQUEMENT DE LA MÂCHOIRE :

Composée de la mandibule en bas, elle vient s’articuler en avant du conduit auditif de l’os temporal. Cette articulation possède un disque (ménisque) qui permet aux os de s’articuler harmonieusement lors de la mobilisation de la mâchoire. Ces différentes parties forment l’Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM). Si la mâchoire craque, c’est que le disque ne se mobilise pas de manière adéquate. La mandibule se dévie, le ménisque, reste bloqué et lorsqu’il se « réaligne », le craquement survient, associé ou non à une douleur.

Qu’est ce que le BRUXISME :

C’est le fait de serrer la mâchoire. Cela crée une hypertonie musculaire. Le bruxisme peut être diurne et/ou nocturne. Bien souvent, il est accentué la nuit lorsque l’on est inconscient. Il existe deux types de bruxisme :

– centré : serrage sans mouvement latéral principalement diurne.
– excentré : serrage des dents avec des mouvements latéraux. Cela fait grincer les dents principalement en nocturne. Il peut être centré le jour et excentré la nuit ! Dans une grande partie des cas, le stress est l’un des facteurs principaux du bruxisme. Il a pour particularité, entre autre, de favoriser la contraction musculaire, notamment des muscles de la mâchoire. L’énorme tension générée par l’hypertonie au niveau de la mâchoire sera à l’origine de nombreuses compensations musculaires.

Cette hypertonie va, de plus, hyper stimuler les récepteurs sensitifs de la mâchoire. Cela va diminuer leur sensibilité entrainant une perte de contrôle proprioceptif (la proprioception désigne la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps) de cette dernière. Cette perte de contrôle va amener une augmentation de la tension musculaire. Plus on serre, moins on a de proprioception. Moins on a de proprioception, plus on serre. Il faut donc casser ce cercle vicieux par le biais d’une rééducation neurosensorielle.

Le SADAM :

Le syndrome algodysfonctionnel de l’appareil manducateur est un dysfonctionnement entrainant des douleurs dans la zone mandibulaire et/ou à distance. D’origine multi factorielle, il en découle un mouvais fonctionnement de la mâchoire et peut-être la cause OU la conséquence d’une forte hypertonie (BRUXISME), en général associée à un trouble de l’occlusion dentaire. Se met alors en place des compensations et symptômes parmi lesquels on retrouve;

– Difficultés à ouvrir la bouche.
– Craquements, douleurs et inflammations de l’ATM.
– Inflammation des conduits auditifs.
– Maux de tête, céphalées de tension.
– Cervicalgies.
– Douleurs musculaires de la mâchoire.
– Névralgies faciales.
– Acouphènes.
– Apnée du sommeil.
– Sensation d’oreille bouchée.
– Vertiges.
– Bruxisme.
– Douleurs dentaires.
– Fractures dentaires.
– Hypoacousie.

Il est intéressant de noter que certains de ces différents troubles peuvent être sous-jacents depuis des années et traités de manière symptomatique sans avoir fait de lien avec la mâchoire.

Quel traitement pour le Dysfonctionnement de l’Appareil Manducateur ?

Dans la majorité des cas, le traitement est axé sur plusieurs approches, que nous allons présenter. En fonction des cas, une ou plusieurs d’entre elles seront nécessaires. Un bilan ostéopathique permet d’apprécier l’ensemble des dysfonctions et un plan de traitement individualisé pourra par la suite être mis en place ainsi qu’une prise en charge PLURIDISCIPLINAIRE.

Rééducation neurosensorielle :
Indispensable sur le long terme. Il faut neutraliser les mauvais réflexes d’hypertonie, sans cela les différents traitements n’auront que des effets à court terme.

Thérapies physiques :
Les manipulations de la mâchoire, des muscles qui l’articulent, mais aussi des mobilisations d’autres zones du corps soulageront les symptômes, mais cela reste temporaire. Il est important d’associer ces manipulations avec la rééducation neurosensorielle. Les thérapies physiques comprennent L’OSTEOPATHIE, la Kinésithérapie, l’Acupuncture.

Orthèses dentaires :
Elle peut être prescrite et réalisée par le chirurgien dentiste ou le stomatologue. Elle permet d’uniformiser les pressions, les tensions, stoppera l’usure dentaire induite par le bruxisme et diminuera les symptômes. C’est un très bon complément à la rééducation.

Traitements médicamenteux :
Les antalgiques, anti-inflammatoires, myorelaxants, quand ils sont prescris, permettent d’améliorer la qualité de vie. Ils ne procurent malheureusement pas d’effets sur le long terme.

Chirurgie :
Envisagée lorsque les autres thérapies sont en échec. La chirurgie est en effet très invasive, elle tend à corriger une malposition de la mâchoire.

L’orthodontie :
Un mauvais alignement des dents peut être à l’origine d’un déséquilibre occlusal. Votre chirurgien dentiste sera à même de l’identifier et de le corriger ou de vous référer vers un orthodontiste.

Botox :
Les injections de botox dans les muscles de la mâchoire (en général les masséters) visent à en réduire la contraction par son effet myorelaxant. Utilisé dans des cas très problématiques, le soulagement temporaire permet de mettre en place le protocole de rééducation de la mâchoire.

AU CABINET :

Les résultats sont très positifs. Le traitement, en général de deux à trois séances espacées de plusieurs semaines, est axé sur la rééducation neurosensorielle, sur des techniques de thérapie manuelle ostéopathique, afin d’amener un bienfait à court terme et une bonne évolution à long
terme. Néanmoins, un travail actif du patient est nécessaire après avoir consulté, afin d’obtenir des résultats efficaces. Le traitement ostéopathique se fait en parallèle des soins médicaux et paramédicaux s’ils vous sont prescrits.

Comment l'ostéopathie peut-elle aider à soulager les symptômes de bruxisme?
L’ostéopathie peut aider à soulager les symptômes de bruxisme en travaillant sur les tensions musculaires et articulaires. Les techniques d’ostéopathie telles que la manipulation manuelle, la thérapie crânienne et la thérapie myofasciale peuvent aider à réduire la douleur et à améliorer la mobilité de la mâchoire. Cela peut aider à réduire le bruxisme et les symptômes associés.
Pourquoi est-il important de consulter un ostéopathe qualifié pour le traitement du bruxisme ?

Il est important de consulter un ostéopathe qualifié pour le traitement du bruxisme car ils ont une formation spécifique pour identifier les causes sous-jacentes de votre bruxisme et utiliser des techniques appropriées pour soulager les symptômes. Ils peuvent évaluer les articulations temporo-mandibulaires et les muscles de la mâchoire pour détecter des déséquilibres et des restrictions de mouvement qui peuvent contribuer au bruxisme. Un traitement par un ostéopathe qualifié peut aider à réduire les symptômes à long terme et à prévenir les complications, en parallèle avec d’éventuels soins médicaux.

Blog Ostéopathe Bruxisme a Lyon

Contact / Rendez-vous

Vous souhaitez prendre rendez-vous ou rentrer en contact avec notre cabinet d'osthéopatie ?

Téléphone

04 72 37 29 74

Adresse

162 Rue Cuvier, 69006 Lyon

Mail

contact@mon-osteo-lyon.fr

15 + 3 =