Vous Cherchez un Ostéopathe pour le traitement du Genou a Lyon ?

Votre Ostéopathe pour le genou à Lyon. Comment ça marche ?

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O.  À LYON

Votre ostéopathe du genou à Lyon utilise des techniques manuelles pour diagnostiquer et traiter les douleurs et dysfonctionnements du genou. Les techniques utilisées peuvent inclure la manipulation articulaire, la mobilisation des tissus mous via des techniques fasciales ou des étirements. Votre ostéopathe peut également utiliser des techniques à énergie musculaire dans la zone pour améliorer la fonction du genou.

Les patients peuvent consulter un ostéopathe pour des douleurs articulaires, des douleurs associées à une surutilisation du genou liée au chaussage, au surentrainement, des douleurs associées à un traumatisme, à des pertes de mobilité d’articulations voisines telles que l’arthrose de hanche ayant une répercussion sur les genoux, des douleurs associées à une maladie dégénérative, des douleurs associées à une maladie neurologique, etc.

Quelles sont les techniques d’ostéopathie couramment utilisées pour le traitement du genou ?

LUDOVIC LE CADRE – OSTÉOPATHE D.O.  À LYON

Les techniques ostéopathiques couramment utilisées pour traiter le genou comprennent :  

La manipulation des articulations, afin de redonner de la mobilité aux articulations en restriction de mouvement.

La mobilisation des tissus mous comprenant les techniques à énergie musculaire, les étirements, les techniques fasciales, afin de réduire les tensions musculaires et tendineuses, l’inflammation et faciliter la circulation.

Avec les techniques fonctionnelles, votre ostéopathe peut évaluer toutes les articulations du membre inférieur, du bassin… et traiter les éventuelles

restrictions via des techniques de compressions directes ou indirectes des structures articulaires, musculaires, jusqu’à obtenir un relâchement de la zone en restriction.

Enfin, votre ostéopathe vous donnera des conseils comprenant des étirements et des exercices de renforcement pour améliorer la fonction du genou et prévenir les récidives. Il est important de noter qu’un ostéopathe utilisera la technique qui convient le mieux à chaque patient en fonction de ses besoins et de son état de santé général.

Les ostéopathes du genou

Foire aux questions / questions fréquentes

Nous répondons à vos problèmes de santé tout en vous apportant le bien-être dans votre santé.

Ostéopathe Lyon : Le Genou

C’est l’articulation intermédiaire du membre inférieur, situé entre le cul-de-sac sous quadricipital et la tubérosité tibiale antérieure. Placé entre deux longs bras de leviers que sont le fémur et le tibia, sa principale fonction est la flexion-extension mais il assure aussi la rotation lors de la flexion.

L’articulation tibio-fibulaire supérieure pourtant très proche ne fait
pas partie de l’articulation du genou car elle est reliée mécaniquement à la cheville. Situé entre la cheville et la hanche, le genou subit les contraintes provenant de ces deux articulations ; il en est la victime lorsque ces contraintes sont en conflit.

Il est composé de deux articulations, la fémoro-patellaire (articulation trochléenne) et fémoro-tibiale (articulation bi-condylienne) toutes deux contenues dans une capsule articulaire commune. Les condyles fémoraux sont articulés avec la patella (rotule) et le plateau tibial par l’intermédiaire des ménisques. Son système ligamentaire comprend les ligaments croisés
antérieurs et postérieurs (Pivot central), les ligaments collatéraux externes et internes, les ailerons patellaires et ménisco-patellaires.

Les muscles péri-articulaires mobilisent, renforcent et stabilisent activement l’articulation. Ils se composent de :

– Muscles courts que sont le poplité et le court biceps
– Muscles longs : sartorius, semi tendineux, gracile, semi-membraneux, tractus ilio-tibial, long biceps, le quadriceps avec ses différents chefs, les jumeaux ou gastrocnémiens.

Quelles sont les pathologies et symptômes ?

Voici une liste non exhaustive des pathologies et symptômes du genou pouvant amener les patients à consulter les médecins, kinésithérapeutes, ostéopathes… :

– Les pathologies inflammatoires : arthrite, synovite, tendinite…
– Le syndrome fémoro patellaire ou syndrome rotulien, est une douleur en avant du genou. Les femmes représentent 2/3 des cas. C’est la cause la plus fréquente des gonalgies chez l’adolescent, ainsi que chez les sportifs. Les sports tels que la course à pied favorisent son apparition.
Le patient peut décrire un craquement, une douleur sur la face avant du genou, une augmentation de la douleur lors des montées et descentes des escaliers, en position accroupie, sensation que la rotule se déboite…

Les facteurs de risque sont multiples : mauvais alignement de la rotule par rapport au fémur, des pieds plats, un genu varum (les genoux ont tendance à s’écarter) ou valgum (ils sont orientés vers l’intérieur), du surpoids, un déséquilibre musculaire…

Le frottement de la rotule sur le fémur entraine, à terme s’il n’est pas traité, de l’arthrose fémoro patellaire.

– Le kyste poplité : il s’agit d’une masse au niveau du creux poplité (en arrière du genou), on le retrouve fréquemment après 50 ans lors des épanchements articulaires chroniques. Il signe généralement une lésion méniscale et peut survenir suite à un traumatisme. La synoviale produit alors une quantité importante de liquide et provoque parfois l’apparition d’un kyste. Le diagnostique est essentiellement palpatoire. Toutefois, le kyste peut être dû à des tumeurs, des phlébites etc.

Des risques de compression vasculaires ou neurologiques sont à prendre en considération.

– Déchirures méniscales et lésions cartilagineuses : les déchirures résultent souvent d’un mécanisme de torsion en charge, de mouvements de squats répétés ou bien de traumatismes directs ou indirects. Les lésions cartilagineuses sont dues la plupart du temps à la dégénérescence chronique (arthrose). Des tests orthopédiques permettront de suspecter une lésion de ces structures et nécessiteront des examens complémentaires.
– Les entorses du genou : elles surviennent sur des mécanismes de torsion du genou, contraignant l’articulation et étirant les ligaments, parfois jusqu’à leur rupture. Les ligaments fréquemment touchés sont le ligament collatéral interne du genou et le ligament croisé antérieur. En fonction de la gravité de l’entorse et des ligaments touchés ainsi que des autres structures articulaires, le traitement peut aller de la réduction de l’activité (notamment sportive) à la chirurgie.
– Le Syndrome de l’essuie-glace : appelé aussi tendinite du fascia-lata, ce syndrome touche plutôt les coureurs à pied. Il engendre une douleur latérale du genou. D’un point de vue mécanique, les genu-varus et les rotations internes de hanche prononcées ainsi qu’une faiblesse des rotateurs externes de hanches favoriseraient ce syndrome.
– Tendinites de la patte d’oie : au niveau de la face interne du genou, de l’insertion tendineuse des muscles sartorius, gracile et semi-tendineux. Cette douleur se situe sous l’interligne articulaire au niveau du tibia. On retrouve plus fréquemment cette tendinite chez les personnes ayant des genu-valgus et/ou des pieds plats.

Votre ostéopathe, lors de votre prise en charge, réalisera une anamnèse (questions en rapport avec votre plainte) et un examen clinique afin d’obtenir un diagnostic d’exclusion puis de vous traiter et/ou vous référer si cela est nécessaire.

Comment un ostéopathe pour les genoux diagnostique-t-il les problèmes des genoux ?

Un ostéopathe pour les genoux diagnostique les problèmes de genoux en effectuant une anamnèse et un examen clinique pour évaluer les structures anatomiques des genoux via des tests de mise en contrainte, d’étirements ligamentaires… puis des tests ostéopathiques en évaluant la mobilité du genou mais aussi des articulations adjacentes.

Pourquoi consulter un ostéopathe pour les genoux ?
On peut consulter un ostéopathe pour les genoux pour des douleurs articulaires, des douleurs associées à une surutilisation du genou liée au chaussage, au surentrainement, des douleurs associées à un traumatisme, à des pertes de mobilité d’articulations voisines telles que l’arthrose de hanche ayant une répercussion sur les genoux, des douleurs associées à une maladie dégénérative, des douleurs associées à une maladie neurologique, etc…
Comment se déroule une séance d'ostéopathie pour les genoux ?

Une séance d’ostéopathie pour les genoux débute généralement par une anamnèse, où le thérapeute va poser des questions sur les symptômes, les antécédents médicaux et les habitudes de vie. Il va ensuite effectuer un examen clinique pour évaluer s’il peut vous prendre en charge et/ou doit vous référer chez le médecin, puis va tester la mobilité des genoux et généralement de tout le membre inférieur, du bassin voire du dos. Ensuite, il va utiliser les techniques appropriées pour traiter les problèmes identifiés.

Blog Ostéopathe pour le Genou a Lyon

Contact / Rendez-vous

Vous souhaitez prendre rendez-vous ou rentrer en contact avec notre cabinet d'osthéopatie ?

Téléphone

04 72 37 29 74

Adresse

162 Rue Cuvier, 69006 Lyon

Mail

contact@mon-osteo-lyon.fr

3 + 1 =